des cigales aux sapins

des cigales aux sapins

TOURISME


Salon La Tour de Salvagny 69

118006862.jpg

 

 

Une super surprise pour moi, une invitation à aller visiter un salon de la broderie, par une cousine qui fait partie du club de brodeuses de Carpentras "si le point m'était compté" . Nous avons donc pris le car  à Orange à 7 h 45 pour nous rendre dans cette petite ville charmante. Après 3 heures de route nous y étions et avons pu profiter largement du salon. Il n'y avait pas trop de monde le samedi et nous avons fait trois fois le tour, un premier pour repérer nos futurs achats et deux pour ne pas se tromper et bien acheter. J'ai choisi une grille au points comptés dessinant une cage à oiseaux, des règles pour compter les points sur les toiles, un kit (couture, et oui) pour confectionner une trousse de brodeuse et un morceau de tissu, j'ai donc été très raisonnable cette fois.  L'après-midi nous avons repris le car à 15 h après une petite marche dans le parc voisin, c'était une très bonne journée de partage avec des brodeuses très agréables. Peu de photos, trop de curieuses comme nous à certains stands et interdites à d'autres.

 

P1130481.JPG P1130480.JPG


P1130473.JPG P1130474.JPG

Une dame faisait une démonstration de dentelle au fuseau avec un fil spécial, le point d'esprit est déjà inclus dans celui-ci, super rendu. Elle tissait des petites dentelles pour des bracelets.

 


21/11/2017
0 Poster un commentaire

Le château de Talmay (21)

Lors d'une promenade un dimanche après-midi ou nous sommes partis sans but et en improvisant notre destination, nous sommes passés à Talmay (21) en Bourgogne. Quelle belle surprise nous avons suivi les panneaux "château" et cela a été un enchantement. Nous sommes arrivés sur une placette pour nous garer et la bâtisse était là à 20 m. L'accès à l'entrée est libre et le parc comporte un jardin labellisé "jardin remarquable" que l'on peut visiter gratuitement. Pour les visites du château il faut venir en semaine et seulement les après-midis. Il y a aussi une immense salle "l'orangerie" qui est louée pour les séminaires, mariages ou autres. Nous avons fait une grande ballade parmi tous les très vieux arbres fruitiers (360) ainsi que de très belles fleurs. Le donjon du château a été construit en 1234 par Guillaume de Pontailler, ensuite Pierre II Filsjean fit raser l'ancien corps de logis délabré pour construire le château actuel en 1761.  

 

IMG_20170910_160347.jpg IMG_20170910_161707.jpg



IMG_20170910_160543.jpg IMG_20170910_162535.jpg

 

 

IMG_20170910_161051.jpg IMG_20170910_161619.jpg

 

 


10/11/2017
0 Poster un commentaire

Gigny sur Suran (39)

Quelques photos de l'abbaye de Gigny sur Suran prises lors de notre visite à l'exposition "plantes et jardins". L'abbaye fut construite dans les années 900, ils ne reste que quelques pans de mur de ces années là.

 

P1120884.JPG P1120885.JPG



P1120857.JPG P1120858.JPG

 

 

P1120849.JPG P1120851.JPG
le mécanisme de l'horloge vu dans une salle de l'exposition. Il fonctionne toujours malgré son grand âge, année 1895 fabriqué par Arsène Cretin à Morbier


14/08/2017
0 Poster un commentaire

Ferme de la Louise expo 2017

Cette année le thème est "les rouliers". Les rouliers sont des habitants du Grandvaux qui partaient sur les routes à l'automne et revenaient au printemps avec leurs chevaux et leurs charrettes chargées de tout ce qui avait été fabriqué avec le bois des sapins et des épicéas. L'été ils travaillaient dans les champs et réalisaient ce qui serait emporté ensuite. Ils coupaient de très grands arbres qui servaient à faire des mâts pour les bateaux de Toulon et d'autres ports, ils entreprenaient de très longs voyages. L'hiver les anciens, les femmes et les enfants fabriquaient des cuviers pour les vendanges, des seaux, des bassines pour les lessives (qui ne se faisaient que deux fois par an) et divers autres ustensiles. Les rouliers livraient aussi leurs fromages dans des cuviers qui faisaient juste la grandeur de la meule, ils pouvaient en mettre une dizaine par cuvier. Ils allaient comme cela de ville en ville et chargeaient au fur et à mesure d'autres produits selon les régions pour aller de plus en plus loin. Ce métier se pratiquait quand ils étaient jeunes et celui qui l'a exercé le plus longtemps n'a tenu que 10 ans. C'était un métier très dur, en effet ils marchaient le plus souvent à côté du cheval et en ce temps là les hivers étaient très rigoureux. On leur octroyait un passeport sur lequel était inscrit leur nom, leur taille mais aussi tous leurs signes distinctif ( couleur des cheveux, mais aussi raides, frisés ou la forme de leurs yeux, de leur nez et de leur visage, rond, ovale ...). La vie était très dure pour celui qui partait mais aussi pour ceux qui restaient dans les fermes.

 

Ferme de la Louise : exposition chaque année à St Laurent en Grandvaux (39), il reste encore cette semaine pour la visiter. 

 

Un clic sur les photos pour les voir plein écran.

 

 

P1120905.JPG P1120906.JPG

 

le fourneau pour cuire tous les aliments de la famille + celui à côté pour cuire les aliments pour le bétail (à l'époque on faisait aussi la soupe pour les vaches), le four pour faire le pain tous les 15 jours. Quand il avait un peu refroidi on mettait à l'intérieur des petits pâtons que l'on laissait cuire longtemps et qui devenaient très durs. Ils pouvaient être conservés pendant une année, ils étaient alors mis à tremper et faisaient une espèce de soupe quand les récoltes étaient épuisées ou avaient été rares.

 

 P1120910.JPG P1120911.JPG

 

l'établi qui servait à écorcer et cintrer  les branches

 

P1120932.JPG P1120933.JPG

 

les habits du rouliers et sa charrette. Elles étaient toutes bleues parce que cette couleur repousse les mouches, elle s'appelle toujours le bleu charron

 

P1120920.JPG P1120924.JPG

un seul petit lit pour tous les enfants, la paillasse avait 4 trous pour passer les mains et secouer le foin ou autre ou le changer après trop de pipis au lit
   

P1120909.JPGP1120931.JPG


08/08/2017
2 Poster un commentaire

Salon Gigny sur Suran

Si vous le pouvez, allez-y, le salon est encore ouvert jusqu'au 9 août de 15 h à 19 h tous les jours, le fil conducteur est "plantes et jardins nos anciens savaient". Nous y avons passé un très bon moment hier après-midi où nous avons été reçu par une très gentille personne et ses petits enfants. Celle-ci était très intéressante elle avait beaucoup de renseignements à nous expliquer sur la broderie et les salons précédents et en plus elle connaissait très bien sa commune et nous a raconté l'historique de l'abbaye construite en l'an 900. Mais revenons à l'exposition. Elle n'est pas très grande mais possède plusieurs sortes de broderies, beaucoup de cartes brodées aux points comptés, une partie sur la flore, quelques très belles photos ainsi qu'une partie consacrée à une artiste qui fabrique son papier et fait des tableaux avec des impressions végétales. Il s'agit de Corinne Bourru de l'Atelier CO'lorine situé 17 rue du commerce à Orgelet. A Gigny il y a une exposition chaque été avec un thème différent.

 

P1120824.JPG P1120832.JPG

reproduction d'un très vieux abécédaire retrouvé très abîmé                             tableau en papier décoré, les tampons sont faits avec des feuilles et des fleurs

P1120833.JPG P1120834.JPG

 

P1120854.JPG P1120841.JPG



P1120829.JPG P1120831.JPG

                                                                         tableaux en papier avec tampons et peintures végétales


03/08/2017
0 Poster un commentaire